bienfaits de la spiruline

Bienfaits de la spiruline

« Que ta nourriture soit ta médecine, et ta médecine ta nourriture »
Hippocrate

La spiruline n’est pas un remède-miracle qui guérirait de tout. Mais sa composition très riche en fait un aliment particulièrement complet, et ses nombreux nutriments agissant en synergie ont des effets bénéfiques sur la santé.

En voici quelques-uns.

Au quotidien

  • Gain d’énergie et meilleure résistance à la fatigue physique (grâce à sa teneur exceptionnelle en fer)
  • Concentration accrue, lutte contre l’anxiété et le stress, meilleur sommeil (magnésium, vitamines B)
  • Action détoxifiante et reminéralisante (chlorophylle, phycocyanine, porphyrine, nombreux minéraux facilement assimilables)
  • Stimulation du système immunitaire, qui résiste mieux aux infections et aux allergies, notamment au rhume des foins et à l’asthme (caroténoïdes, sélénium, zinc, phycocyanine…)
  • Lutte contre l’anémie (fer hautement assimilable)
  • Protection du système cardio-vasculaire (provitamines A, vitamines E et F, magnésium…)
  • Equilibrage du terrain acido-basique (richesse en minéraux basiques)
  • Action antioxydante (zinc, bêta-carotène, vitamine E, acide gamma-linolénique, superoxyde dismutase, phycocyanine…)
  • Action anti-inflammatoire (phycocyanine, acide gamma-linolénique…)
  • Régulation du cholestérol (acides gras insaturés, dont acide gamma-linolénique, vitamine B3)
  • Assainissement de la flore intestinale et amélioration du transit (chlorophylle)

Pour mieux comprendre la nature de ces effets, on lira avec profit les ouvrages réunis dans la rubrique En savoir plus
Copyright 2011 Vert Spiruline. Tous droits réservés. Réalisation Odefi

Spiruline pour maigrir

Grâce à sa richesse en protéines, la spiruline a un effet coupe-faim naturel. Sa composition riche et complexe lui permet en outre de compenser le manque de nutriments que peut engendrer un régime alimentaire, s’il n’est pas bien équilibré. Cela réduit ainsi les « coups de pompe » et les éventuelles carences.

NB : dans le cas d’une cure d’amincissement, en prendre une demi-heure avant les repas, cela permet de combler déjà une partie des besoins du corps en nutriments, et donc de manger juste ce qu’il faut à table, le sentiment de satiété venant plus rapidement.

Spiruline pour les animaux

La richesse nutritionnelle de la spiruline est également bénéfique aux animaux, et de nombreuses personnes l’intègrent à l’alimentation de leur chien ou de leur chat. La spiruline leur donne davantage de tonus, en particulier quand ils sont âgés, et rend leur poil plus brillant.

Certains éleveurs en donnent aux chevaux de courses pour augmenter leurs performances.

Ses nombreux pigments avivent les couleurs des oiseaux et des poissons exotiques. La spiruline est aussi utilisée en colombophilie pour augmenter l’endurance des oiseaux. Certains éleveurs de poules en ajoutent à leur nourriture car la spiruline accentue la coloration du jaune d’œuf et de la coquille.

NB : une dose de 4 g (une cuillère à café) par jour est indiquée pour un animal de petite taille (chien, chat…) ; on peut l’augmenter à 40 g pour un grand animal (cheval, âne…).

La spiruline pour une belle peau

La spiruline protège la peau (provitamines A, vitamines B et E) et la rend plus souple et élastique (acide gamma-linolénique).

Elle prépare au bronzage et donne bonne mine (pigments du bêta-carotène)

Elle aide à lutter contre l’acné (provitamines A)

Elle purifie la peau : en voie interne, grâce à ses effets détoxifiants, mais aussi en voie externe, sous forme de « masque de beauté » à confectionner soi-même. Il suffit de mélanger dans un bol de la spiruline réduite en poudre (au mixeur, ou avec un moulin à poivre, à café, ou pilée…) et une huile végétale bénéfique pour la peau, comme l’huile de germe de blé, de jojoba, d’onagre ou d’argan, de préférence biologique. On peut ajouter quelques gouttes d’eau pour homogénéiser la texture – la spiruline étant déshydratée, elle aspire volontiers l’eau.

La spiruline renforce aussi la santé des cheveux et des ongles (caroténoïdes et vitamines du groupe B)

Convalescence

Après une maladie, la spiruline permet de renforcer le terrain immunitaire affaibli, et de se remettre sur pied plus rapidement.

Detox

L’un des effets de la spiruline est d’aider l’organisme à se débarrasser naturellement des toxines accumulées dans le corps, ainsi que de certains métaux lourds.

C’est cette évacuation des impuretés en début de cure qui peut parfois provoquer les réactions passagères et sans gravité décrites dans la rubrique Précautions

Diabète

Selon certains naturopathes, comme Christopher Vasey, la spiruline « diminue les besoins en insuline, calme les fringales et équilibre les écarts de glycémie ».

Ces praticiens conseillent donc la prise de spiruline, qui permet de stabiliser le diabète, et donc de baisser éventuellement les doses d’insuline.

NB : il convient de surveiller la glycémie tout au long de la prise de spiruline.

Nourrissons

La naturopathe Joëlle Le Guehennec préconise l’ajout de spiruline au lait maternisé afin de compenser ses carences.

Il n’est pas nécessaire selon elle d’en donner au nourrisson en cas d’allaitement maternel, du moins pendant les six premiers mois.

Au-delà, la teneur en zinc du lait maternel se réduisant, il devient intéressant pour la mère et pour l’enfant de consommer de la spiruline. (Pour les doses, se reporter à son ouvrage)

Enfants


Plusieurs nutriments présents dans la spiruline sont d’excellents alliés de la croissance : non seulement son calcium aisément assimilable, mais aussi les caroténoïdes et l’isoleucine, un acide aminé essentiel qui favorise la croissance.

De plus, le cocktail de protéines, minéraux et vitamines présents dans la spiruline permet aux enfants de mieux résister aux infections, notamment aux rhumes, angines et autres maux de l’hiver.

Adolescents

Durant l’adolescence, les besoins en nutriments sont accrus. Par son apport important en calcium, en fer et en protéines (acides aminés), la spiruline permet d’éviter les carences.

Elle est aussi un bon allié contre l’acné (notamment grâce à la phycocyanine, et aux provitamines A qui protègent la peau).

Par sa teneur en magnésium, elle favorise l’effort intellectuel et la concentration nécessaires au travail scolaire et au passage des examens.

Femmes

Pour la naturopathe Joëlle Le Guehennec, la spiruline est une alliée précieuse face aux divers désagréments du cycle menstruel.

Selon elle, les problèmes liés au syndrome prémenstruel « sont dus en partie à une alimentation déséquilibrée entraînant des carences en vitamines, minéraux, acides gras essentiels… qui entraînent à leur tour des déséquilibres hormonaux ». La provitamine A, la vitamine E, la vitamine B6 (régulateur hormonal), le calcium et le magnésium contenus dans la spiruline font partie des nutriments capables de réduire ces désagréments.

Sa haute teneur en fer permet en outre de réduire le risque d’anémie liée aux règles.

Par ailleurs, la pilule contraceptive a tendance à causer des carences en vitamines du groupe B (notamment B6 et B9), qu’on trouve dans la spiruline.

A la ménopause, l’algue bleu-vert aide à lutter contre ses troubles, notamment grâce à sa teneur en calcium, en phosphore, en vitamine E et en oméga 6 (acide gamma-linolénique). Elle contribue ainsi à réduire le desséchement de la peau, les bouffées de chaleur, et le risque d’ostéoporose.

NB : le livre de Joëlle Le Guehennec donne des informations très complètes sur toutes ces questions.

Grossesse et allaitement

De nombreux médecins et naturopathes recommandent la prise de spiruline pendant la grossesse. Les femmes Kanembous, qui en consomment toute l’année sur les rives du lac Tchad, en mangent traditionnellement de plus grandes quantités quand elles sont enceintes.

Les besoins en nutriments augmentent au cours de la grossesse : il faut veiller à ne pas être carencée en protéines, lipides, glucides, vitamines (notamment B9 et B12), oligo-éléments, fer, calcium… La spiruline peut aider à éviter ces carences.

Rappelons qu’elle contient autant de calcium que le lait de vache, et que ce calcium est plus assimilable. Elle contient également beaucoup de vitamine B12 et de fer, que la présence conjointe d’acide gamma-linolénique, de minéraux et de vitamines permet de bien métaboliser.

Le Dr Jean Dupire conseille d’associer la prise de spiruline à celle de jus d’argousier (vitamine C).

Certains nutriments présents dans la spiruline lui permettent de jouer en outre un rôle de régulateur des émotions durant la grossesse, et d’atténuer le « baby blues ».

Lors de l’allaitement, la spiruline offre à la mère un apport important en nutriments bénéfiques pour le bébé, notamment des acides gras insaturés et des protéines.

De nombreux praticiens conseillent donc de consommer de la spiruline durant toute cette période. Comme le note le Dr Jean-Louis Vidalo, « la spiruline est, avec le lait maternel, le seul aliment contenant parmi ses acides gras essentiels de l’acide dihomo-gamma-linolénique (DGLA) ».

Lésions

Le Dr Jean Dupire recommande d’utiliser la spiruline en application locale dans le cas de petites lésions (« brûlures, évidemment bénignes, ulcères de jambes, lichens et plaies qui cicatrisent mal »).

On peut confectionner une pâte en ajoutant simplement de l’eau à de la spiruline séchée.
Maladies graves

S’il convient d’être prudent dans l’attente d’études scientifiques plus poussées dans ce domaine, il semble que la prise de spiruline constitue un bon allié pour aider le système immunitaire à se défendre contre des pathologies lourdes comme le cancer, le sida, la sclérose en plaque ou les maladies neuro-dégénératives (Parkinson, Alzheimer…).

Certains médecins et naturopathes recommandent la prise de spiruline pendant une chimiothérapie, d’autres la déconseillent au contraire.

Nous vous renvoyons à leurs ouvrages.

La spiruline bonne aussi pour les plantes

Les végétaux aussi peuvent profiter des nutriments de la spiruline, en particulier de sa chlorophylle au fort pouvoir colorant.

Quelques brindilles ajoutées dans l’arrosoir (attendre qu’elles aient eu le temps de se dissoudre) revigorent les plantes et avivent leurs couleurs.

Psoriasis

La spiruline (en particulier la spiruline fraîche) peut aider à lutter contre le psoriasis, que ce soit par voie orale (détoxination et détoxification du foie et des reins par la phycocyanine), ou en application directe sur la peau (on peut confectionner une pâte en ajoutant simplement de l’eau aux brindilles de spiruline).

Seniors

Les propriétés antioxydantes de la spiruline (provitamines A, vitamine B12, sélénium…) retardent les effets du vieillissement et, selon certains médecins, aident à lutter contre les maladies neuro-dégénératives (Parkinson, Alzheimer…).

La richesse nutritive de la spiruline est également intéressante en cas de diminution d’appétit pour compléter l’alimentation et éviter les carences.

Les nombreux minéraux présents dans sa composition permettent d’éviter les problèmes de déminéralisation.

Grâce à sa teneur élevée en calcium (elle en contient autant que le lait, dont le calcium est moins assimilable), la spiruline aide à lutter contre l’ostéoporose, et ses protéines contribuent à ralentir la perte musculaire. Le zinc et le sélénium aident à réduire les troubles de la prostate.

L’action de détoxification de la spiruline permet en outre de se libérer des métaux lourds accumulés au fil du temps, et son action anti-inflammatoire est intéressante en cas de douleurs articulaires, rhumatismales, etc…

Sportifs

  • Action énergisante (notamment grâce aux polysaccharides, sucres qui n’entraînent pas d’hypoglycémie)
  • Augmentation de l’endurance (isoleucine)
  • Teneur élevée en protéines (qui favorisent la prise de masse en musculation)
  • Richesse en fer et en vitamine B12
  • Meilleure oxygénation des muscles
  • Réduction des crampes (la spiruline réduit la production d’acide lactique dans les muscles)
  • Récupération rapide après l’effort, moins de courbatures

Végétariens

  • Apport important de protéines d’origine végétale
  • Teneur exceptionnelle en fer
  • Richesse en vitamine B12, que l’on trouve dans la viande, le lait, les œufs et le poisson, mais très peu dans les végétaux.
  • La spiruline en contient quatre fois plus que le foie cru, qui est la meilleure source de vitamine B12 d’origine animale…

Si le débat reste ouvert, plusieurs études scientifiques montrent que la spiruline est exceptionnellement riche en vitamine B12 assimilable, et ce, même en tenant compte des analogues (formes similaires à la vitamine B12 mais qui n’en seraient pas elles-mêmes, et donc n’en auraient pas les effets).

Yeux

Le bêta-carotène (provitamine A) est un allié naturel des yeux et de la vision.

Certains médecins, comme le Dr Jean-Louis Vidalo, recommandent la prise de spiruline non seulement en prévention, mais aussi en cas de glaucome, cataracte, etc…, notamment avant les interventions chirurgicales.