composition de la spiruline

Composition de la spiruline

Voyons plus en détails la composition de la spiruline, à commencer par sa valeur énergétique :

Valeur énergétique : 160 KJ, soit 38 Kcal pour 10g.

Il faut noter que les différents nutriments de la spiruline agissent en synergie : les effets bénéfiques de l’ensemble sont plus importants que ceux de chaque nutriment pris séparément.

Protéines (de 55 à 70%)

La spiruline représente la plus grande source connue de protéines. Elle en contient en moyenne deux fois plus que le soja, et trois fois plus que la viande de boeuf.

De plus, ses protéines sont mieux assimilables que celles du soja et de la viande. Selon les auteurs de l’ouvrage Je teste les plantes détox et dépolluantes, « la digestibilité – ou Utilisation Protéique N (NPU) – de la spiruline est estimée entre 53 et 61%. A mettre en parallèle avec les lentilles : 30% ; la viande de bœuf : 15% ; le lait de vache : 12%. La spiruline est donc facilement et rapidement assimilée par notre organisme, jusqu’à cinq fois plus que la viande ou le soja ».

Notons aussi que l’apport en protéines de la spiruline est intéressant sur le plan écologique. En effet, sa production nécessite :

  • 3 fois moins d’eau que le soja, et 50 fois moins que le bœuf
  • 3 fois moins d’énergie que le soja, et 120 fois moins que le boeuf
  • 20 fois moins de surface agricole que le soja, et 200 fois moins que le bœuf

Les protéines de la spiruline contiennent les huit acides aminés dits essentiels, c’est-à-dire ceux que notre organisme ne peut pas synthétiser et qui doivent donc nous être apportés par l’alimentation (isoleucine, leucine, lysine, méthionine, phénylalanine, thréonine, tryptophane et valine).

NB : la spiruline ne suffit cependant pas à couvrir les besoins journaliers en protéines, il faut donc continuer à consommer d’autres aliments qui en contiennent.

Glucides (de 15 à 25%)

Comme l’écrit la naturopathe Joëlle Le Guéhennec, les glucides de la spiruline sont « très facilement absorbés par notre organisme avec une intervention minimale de l’insuline. Ce sont des sucres rapides qui fournissent une énergie presque immédiate, sans fatiguer le pancréas ou provoquer d’hypoglycémie réactionnelle ».

Minéraux (de 7 à 13%)

  • Fer : la spiruline est l’aliment naturel le plus riche en fer. Elle en contient 12 fois plus que les lentilles, et 40 fois plus que les épinards. Son fer est en outre plus assimilable que celui que l’on trouve dans la viande ou le persil
  • Magnésium : son taux de magnésium est aussi élevé que celui du germe de blé, le « champion toutes catégories »
  • Calcium : la spiruline en contient autant que le lait de vache

Autres minéraux offerts par la spiruline :

  • Chrome
  • Cuivre
  • Manganèse
  • Phosphore
  • Potassium
  • Sélénium
  • Zinc

Lipides (de 4 à 7%)

composition de la spiruline

La spiruline contient des acides gras essentiels, ou poly-insaturés, qui doivent nous être apportés par l’alimentation.
Son taux élevé en acide gamma-linolénique, ou oméga 6 (10 à 20% du total de ses acides gras) en fait la source la plus importante après le lait maternel.

En revanche, la spiruline n’apporte pas d’oméga 3 (qu’on trouvera dans le poisson, l’huile de noix, de lin, de chanvre, le pourpier…).

Vitamines

La spiruline est également l’aliment le plus riche en vitamine A (provitamines A), B12, et E.

Vitamine A

Comme tous les végétaux, la spiruline n’en contient pas en elle-même, mais elle contient des provitamines A (notamment du bêta-carotène), qui permettent à l’organisme d’en fabriquer selon ses besoins. Les provitamines A qui ne sont pas utilisées sont naturellement éliminées, il n’y a donc pas de risque de surdosage. Un gramme de spiruline couvre les besoins quotidiens d’un adulte en provitamines A.

Vitamines B

La spiruline contient des quantités intéressantes de vitamines B1, B2, B3, B5, B6, B7, B8, et B9 (acide folique).

Vitamine B12

La spiruline est l’une des rares sources non animales de vitamine B12, qu’on trouve surtout dans la viande, le lait et les œufs. Elle en contient 4 fois plus que le foie, la meilleure source d’origine animale.

Vitamine E

Le taux de vitamine E de la spiruline est comparable à celui du germe de blé, aliment qui en détient le record. Cette vitamine agit ici en synergie avec le bêta-carotène pour lutter contre le vieillissement des structures cellulaires.

NB : la spiruline contient peu de vitamine K, et pas du tout de vitamines C et D.

Pigments

La spiruline contient une quinzaine de pigments, dont les plus importants sont :

La phycocyanine

La phycocyanine est un pigment de couleur bleue qui ne se trouve que dans les cyanophycées. C’est le pigment le plus présent dans la spiruline (de 7 à 15%, selon la qualité de la culture), d’où le surnom d’« algue bleue ».

Quand on mouille des brindilles de spiruline sèche, on voit apparaître des coulures bleues : c’est la phycocyanine qui s’échappe des cellules.

Il s’agit du seul colorant bleu autorisé pour l’alimentation en Europe, c’est pourquoi on trouve de la spiruline dans la composition de bonbons multicolores bien connus.

La phycocyanine est un fort antioxydant et un détoxifiant, elle purifie le foie et les reins, et stimule le système immunitaire.

La chlorophylle

La spiruline contient entre 1 et 2% de ce pigment, un taux exceptionnellement élevé, beaucoup plus important que celui des végétaux. En outre, la chlorophylle de la spiruline est plus assimilable que celle des légumes verts.

Ce pigment est intéressant pour l’équilibre acido-basique, la détoxification, la circulation, l’assainissement de la flore intestinale, le rythme cardiaque…

C’est à la chlorophylle que la spiruline doit sa couleur verte : bien que ce ne soit pas le pigment le plus important en quantité, son fort pouvoir colorant l’emporte sur les autres. Le surnom d’« algue bleu-vert » fait référence à l’association de la chlorophylle et de la phycocyanine, les deux pigments les plus forts de la spiruline.

Les caroténoïdes

Ces pigments, qui varient du jaune au rouge en passant par l’orangé, agissent comme provitamines A (ils permettent à l’organisme de fabriquer la vitamine A dont il a besoin). Le bêta-carotène, pigment orange, représente 80% des caroténoïdes présents dans la spiruline. Les caroténoïdes sont les alliés de la croissance, et les protecteurs de la peau, des ongles et des cheveux. La cryptoxanthine, de couleur jaune, prévient en outre les maladies oculaires.

La spiruline est l’un des aliments les plus riches en bêta-carotène : elle en contient en moyenne 20 fois plus que la carotte.
La porphyrine

De couleur violette, ce pigment agit comme détoxifiant et protège le système cardio-vasculaire.

NB : c’est en référence à cette association de pigments multicolores, qui recomposent l’ensemble du spectre lumineux, que la spiruline est aussi nommée « l’algue arc-en-ciel ».

Enzymes

La spiruline contient de nombreux enzymes, dont le plus important est la SOD (Superoxyde Dismutase), un antioxydant très puissant.

Le Docteur Jean-Louis Vidalo indique que « le rôle déterminant de la SOD dans les systèmes antioxydants de défense de l’organisme est connu depuis 1968. L’hyperactivité de la SOD de la spiruline – de 10,000 à 37,500 unités pour dix grammes – protège les tissus contre l’agression des radicaux libres ».

De son côté, le Docteur Jean Dupire note que « c’est un des plus puissants antioxydants connus et utilisés dans la lutte contre les maladies virales, au premier chef l’hépatite C. La spiruline, n’ayant pas de membrane cellulosique, a de la SOD parfaitement assimilée par notre organisme, contrairement aux SOD d’origine végétale ».